Guide d’achat pour les capsules de CBD

Rédigé par 
Zora Degrandpre, MS, ND.
&
Gleb Oleinik, CBD Journalist.
|Vérifier IcôneRevu d'un point de vue médical par 
Leonard Haberman, MD & Chemist.
|Dernière mise à jour:
* Leafreport peut recevoir une compensation financière. Voici comment nous gagnons de l'argent
* Notre évaluation porte une attention toute particulière aux utilisateurs et nous ne vérifions pas ou ne prenons pas position quant aux effets sur la santé.
* Les affirmations concernant les produits à base de CBD n'ont pas été vérifiées par l'Agence américaine des produits alimentaires et médicamenteux.
* Veuillez en parler avec votre médecin avant chaque prise de CBD.
EN
Certains liens sur cette page vous dirige vers un site en anglais, mais la marque livre dans votre pays de résidence

Sommaire

De nos jours, un grand nombre de personnes sont déjà familières avec les produits à base de CBD à application topique, des produits utilisés sur la peau pour soulager les maux, les douleurs et les articulations douloureuses. Ceci dit, les personnes connaissant les produits à base de CBD sous forme de capsules ou de gélules sont bien moins nombreuses : quelle quantité pouvez-vous prendre, quand est-ce que vous pouvez les prendre et quelle est leur efficacité ?

Différences entre le CBD dérivé du chanvre et la marijuana

Afin d’éviter toute confusion, nous pouvons d’abord examiner les différences entre le CBD dérivée du chanvre et la marijuana.

CBD est l’abréviation de cannabidiol. THC est l’abréviation de tétrahydrocannabinol, et cette dernière est la substance qui provoque l’effet de “plane” de la marijuana.

Le cannabidiol fait partie des centaines de substances appelées cannabinoïdes (dont le THC) que l’on retrouve dans les plantes faisant partie de la famille du cannabis. Le chanvre industriel est un membre de la famille du cannabis, mais la souche de chanvre à partir de laquelle le CBD est purifié a, à son origine, été développée pour avoir une forte teneur en fibres, et par coïncidence, les personnes en charge de la sélection ont fini par développer des plantes à forte teneur en CBD et à faible teneur en THC. Vous pouvez parler du chanvre comme d’un cousin du plant de marijuana, de la même manière que les tomates et les aubergines font partie de la famille des morelles. Ils appartiennent ainsi à la même famille mais sont des plantes assez différentes.

Il est important de remarquer qu’aux États-Unis, la loi stipule que le CBD dérivée du chanvre doit contenir moins de 0,3 % de THC. Il est également important de comprendre qu’il existe des différences majeures entre le THC et le CBD.

  • Le CBD n’est pas une substance psychoactive et ne produit donc pas d’effet de “plane”. Par contre, le THC est bel et bien la substance responsable de l’effet de “plane” que nous retrouvons dans le plant de marijuana. Le CBD et le THC agissent sur certains récepteurs dans le corps, un peu comme une clé dans une serrure, sauf que la “clé”, représentée par le CBD, ne déverrouille pas la “serrure” du THC. C’est un peu comme essayer d’utiliser une clé de voiture pour ouvrir la porte d’entrée. La “clé”, représentée par le THC, fonctionne sur différents récepteurs qui se trouvent principalement dans le cerveau et la moelle épinière, tandis que la “clé” CBD fonctionne sur tout un ensemble de récepteurs différents.
    • Le corps humain possède un système naturel qui se lie aux cannabinoïdes comme le CBD. Il s’agit du système endocannabinoïde, qui remplit des fonctions importantes en contrôlant le système immunitaire, la douleur, l’humeur et la façon dont le corps réagit à l’insuline, au stress et à l’inflammation.
    • Le système endocannabinoïde s’avère être un système de régulation très important pour le corps et ce système a été découvert grâce à des cannabinoïdes d’origine végétale.
  • En 2018, le Congrès américain a adopté une loi appelée la Farm Bill 2018, retirant le chanvre industriel de la liste des substances contrôlées de la DEA, rendant ainsi le chanvre industriel et ses produits dérivés, tels que le CBD, légaux dans les 50 états américains. La liste des pays où le CBD dérivé du chanvre est légal s’allonge et comprend même dorénavant la plupart des pays de l’Europe, le Canada, l’Argentine, le Pérou, l’Afrique du Sud et la Turquie. Nous vous conseillons alors de vérifier le statut juridique du CBD dans votre pays ou des pays d’Europe, du Canada, d’Argentine, du Pérou, d’Afrique du Sud et de Turquie. Vous devrez ainsi vérifier le statut juridique de votre pays de résidence.
    • Même si le CBD dérivé du chanvre a été retiré de la liste des substances contrôlées de la DEA, dans certaines juridictions des États-Unis, les services de police ont un pouvoir discrétionnaire et peuvent décider que l’achat, la vente ou la possession de CBD peut enfreindre la loi locale. Nous vous conseillons donc de toujours vérifier les lois locales avant d’utiliser des produits à base de CBD.
  • Les recherches sur le CBD sont en cours, mais elles se révèlent très prometteuses. En effet, le CBD semble aider à soulager la dépression, l’anxiété et d’autres troubles de l’humeur et à lutter contre l’insomnie, ainsi que d’autres troubles du sommeil. Le CBD est également efficace pour réduire les nausées des patients atteints de cancer qui suivent une chimiothérapie. L’une des premières utilisations médicales du CBD a été pour le traitement de certaines formes de troubles épileptiques, comme l’épilepsie chez les enfants.
    • Le CBD a montré son efficacité dans la réduction de l’inflammation. En effet, la douleur est généralement due à l’inflammation et le CBD agit comme un agent anti-inflammatoire pour réduire divers types de douleurs d’origine inflammatoire.
Hemp vs Marijuana

Différences entre le chanvre et la marijuana

Les Capsules de CBD comparées au CBD à application topique

Lorsqu’une personne prend une substance par voie orale, celle-ci passe par le système digestif. En termes d’actions, c’est très différent de ce qui se passe lorsque vous appliquez la même substance sur votre peau.

  • Lorsque vous appliquez un produit à base de CBD localement sur la peau, une grande partie du CBD est directement absorbée, mais seulement sur cette petite zone de la peau.
  • La biodisponibilité est la quantité d’une substance qui peut être absorbée par l’organisme. Lorsque vous consommez du CBD par voie orale, une partie de la substance est dégradée par le système digestif. Une partie passe ainsi par ce que l’on appelle “l’effet de premier passage” – ce qui veut dire que la substance est d’abord métabolisée par le foie. Ce qui revient à dire que tout le CBD n’est pas biodisponible lorsqu’il est pris par voie orale. On estime que seulement 5 à 15 % de la quantité initiale de CBD passera dans votre corps et atteindra vraiment la circulation.
  • Cela ne veut PAS dire que vous devez nécessairement prendre plus de capsules ! Cela signifie simplement que vous devez être conscient que tout le CBD contenue dans une capsule ne sera pas entièrement absorbé.
  • Vous devez également savoir que lorsque vous consommez du CBD par voie orale, cela prendra un peu plus de temps pour être efficace alors que les huiles de CBD appliquées directement sur la peau ont un effet qui se fait sentir plus rapidement. Il vous faudra donc être patient ! Il faut attendre environ une heure pour obtenir tous les effets.
    • Les produits à base de CBD à application topique peuvent agir assez rapidement lorsqu’ils sont appliqués sur un genou, par exemple, mais l’effet se limitera alors à ce genou. En revanche, une capsule de CBD peut être efficace pour soulager la douleur dans les deux genoux lorsqu’elle est prise par voie orale. Il faudra cependant attendre un peu plus de temps pour que la douleur disparaisse.</li?
    • Une autre différence entre les produits à application topique et pris par voie orale est que le poids du corps peut faire la différence. Tout comme pour la grande majorité des médicaments délivrés sur ordonnance et des médicaments en vente libre, la quantité de CBD recommandée au départ dépendra de votre poids total.
    • N’oubliez jamais qu’une plus grande quantité n’est pas toujours synonyme de meilleurs résultats ! Il vous faudra peut-être commencer en faisant quelques “essais et erreurs” pour trouver le dosage qui vous convient le mieux, et pour votre santé et votre sécurité, il est sage d’adopter la devise “commencer bas et augmenter doucement”. Il est toujours important d’en parler à son médecin traitant en premier lieu.

Effets indésirables des capsules à base de CBD

Il y a très peu d’effets indésirables connus concernant le CBD consommé sous forme de capsules, surtout si vous commencez bas et que vous augmentez doucement la dose.

L’effet secondaire le plus courant provoqué par le CBD reste une certaine envie de dormir ou somnolence. C’est pourquoi les premières fois que vous prenez du CBD devraient être à la maison et le soir, lorsque vous êtes sûr que cela ne posera pas de problème.

D’autres effets secondaires moins courants ont été répertoriés comme la sécheresse buccale, les nausées, la diarrhée et la baisse de la tension artérielle.

Les femmes enceintes ou qui allaitent ne doivent pas prendre de CBD, tout comme les enfants de moins de 18 ans. A l’heure actuelle, nous ne disposons tout simplement pas des recherches nécessaires pour être sûrs que le CBD est sans danger pour ces personnes.

Utilisations courantes des capsules de CBD

Pourquoi quelqu’un prendrait-il des capsules à base de CBD ?

Les utilisations les plus courantes sont les suivantes :

La douleur, en particulier les douleurs liées à l’inflammation.

  • Douleur nociceptive : il peut s’agir de douleurs associées à de l’arthrite sous toutes ses formes, de douleurs articulaires associées à une surutilisation des articulations ou à des entorses, de douleurs associées à des tensions, à des blessures musculaires ou encore à la récupération après un exercice physique.
  • Douleur neuropathique : elle est associée à une lésion nerveuse. Cela atteint les personnes atteintes de diabète, de sclérose en plaques et les personnes qui ont été traitées contre le cancer.
  • Anxiété et dépression
  • Troubles du sommeil tels que l’insomnie
  • Nausées liées à la chimiothérapie

Comment prendre les capsules à base de CBD ?

Pour commencer, vous devez toujours consulter votre médecin avant de prendre un médicament. Beaucoup de gens pensent que le CBD est naturel et donc automatiquement sûr. Il l’est majoritairement, mais comme vous le prenez comme un médicament, il peut interagir avec d’autres médicaments. Cela peut se produire lorsqu’un médicament que vous prenez est métabolisé par un système d’enzymes hépatiques connu sous le nom de cytochrome P450. Cela peut entraîner des variations du taux des autres médicaments dans le sang. Tout dépend évidemment du médicament en question. C’est une autre raison de commencer bas et d’augmenter doucement. Prendre du CBD de cette manière vous permet de faire cas de toute interaction avant que celle-ci ne devienne un problème.

Le CBD peut interagir avec d’autres médicaments

Bien qu’il n’y ait que peu d’effets indésirables associés au CBD, il est important que vous connaissiez les quelques interactions susceptibles de se produire avec des médicaments délivrés sur ordonnance.

Le CBD peut interférer avec environ 25 % des médicaments existants. Si vous êtes sous traitement, parlez-en à votre médecin et/ou à votre pharmacien avant d’utiliser du CBD.

Le CBD peut augmenter les taux sanguins des :

  • Macrolides (des antibiotiques tels que l’érythromycine ou l’azithromycine)
  • Médicaments pour les problèmes cardiaques tels que les inhibiteurs calciques
  • Médicaments contre l’anxiété comme les benzodiazépines
  • Médicaments immunosuppresseurs tels que la cyclosporine
  • Médicaments utilisés pour traiter le dysfonctionnement érectile, tels que le sildénafil ainsi que d’autres inhibiteurs de la PDE5
  • Antihistaminiques
  • Antipsychotiques tels que l’halopéridol
  • Antirétroviraux
  • Certaines statines (atorvastatine et simvastatine)
  • Antidépresseurs tels que les ISRS (Celexa, Lexapro, Luvox, Paxil, Prozac et Zoloft) et les tricycliques (dont l’Amitriptyline, l’Amoxapine, la Désipramine (Norpramin) et la Doxépine)
  • Bêta-bloquants utilisés pour traiter l’hypertension artérielle (par exemple, métoprolol, aténolol, propranolol, betaxolol)
  • Alcool
  • Barbituriques (sécobarbital, butobarbital, phénobarbital, pentobarbital)
  • Opioïdes (codéine, hydrocodone, oxycodone, oxycontin)

Ensuite, n’oubliez pas de prendre du CBD en suivant bien les recommandations indiquées. Vous devriez être en mesure de ressentir un soulagement ou ses effets dans les 1 à 2 heures qui suivent la prise de capsules. Respectez la dose recommandée pendant au moins une à deux semaines et consultez votre médecin si vous pensez que vous avez besoin d’augmenter la dose. N’oubliez pas de toujours augmenter la dose en suivant les recommandations et d’augmenter la dose doucement. L’Arthritis Foundation recommande l’approche suivante :

  • “Utilisez de faibles doses, qui semblent être les plus efficaces pour soulager la douleur.
  • Commencez avec un produit uniquement à base de CBD, 5 à 10 mg deux fois par jour, puis augmentez doucement la dose, en allant jusqu’à une dose de 50 à 100 mg par jour. Si cela n’aide toujours pas, essayez un produit à base de CBD qui contient une faible dose de THC
  • Au début, ne l’utilisez que la nuit. Augmentez doucement la dose si nécessaire.
  • Les effets des produits comestibles durent plus longtemps que les produits à vapoter, donc n’essayez pas avant de savoir quelle souche et quelle dose de CBD vous conviennent.
  • Soyez prudent si vous avez moins de 25 ans et que vous utilisez des produits à base de CBD qui contiennent du THC. Cette tranche d’âge est la plus exposée aux risques de dépendance, d’accoutumance ou même de psychose.”

Consultez votre médecin afin de fixer le dosage préférentiel. La plupart des capsules à base de CBD sont disponibles avec des doses allant de 5 à 50 mg environ, mais cela peut varier. Lisez attentivement l’étiquette pour déterminer la quantité de CBD, et uniquement de CBD, contenue dans le produit. Si vous n’êtes pas certain, appelez la société pour le savoir ! Les étiquettes peuvent être difficiles à lire et à comprendre, il vous faut être sûr de la quantité de CBD que vous prenez.

<h2 “marque”>Choisir une marque de CBD

La chose la plus importante pour trouver le meilleur produit d’huile de CBD est de vérifier la marque. Appelez l’entreprise et demandez les fiches de contrôle de qualité. A ce moment-là, vous recherchez la pureté et la qualité du produit. Les tests effectués par des laboratoires indépendants sont un bon moyen de déterminer ces deux points clés. Si une entreprise est disposée à faire tester son produit par un laboratoire indépendant (test par un tiers), vous pouvez être sûr que la qualité est bonne. Voyez ce que vous pouvez découvrir sur la réputation de l’entreprise. Les avis des acheteurs ne sont pas nécessairement fiables, alors il vous faudra trouver des informations indépendantes. Vérifiez bien que les producteurs utilisent l’extraction à l’éthanol ou au CO2, car l’extraction à l’aide de ces solvants produit du CBD plus sûr et plus pur. Lisez attentivement l’étiquette, en vérifiant si elle fournit des informations sur la quantité (en mg) de CBD contenue dans une capsule ou dans une portion individuelle. Certains produits peuvent indiquer “x mg de CBD par portion” et il se peut qu’une portion corresponde à 2 capsules. Si votre bouteille indique 10 mg par portion et que la portion correspond à 2 capsules, alors chaque capsule contient 5 mg de CBD.

Les produits à base de CBD peuvent être trouvés dans de nombreux magasins physiques et sur Internet. La meilleure façon de comparer les prix est de déterminer le prix par mg de CBD. Tout d’abord, prenez le prix total d’une bouteille de capsules et divisez-le par le nombre de capsules pour obtenir le prix d’une capsule. Par exemple, si un flacon de 30 capsules coûte 39 $, alors 39 $/30 = 1,30 $ par capsule. L’étiquette indique que chaque capsule contient 10 mg de CBD, donc 1,30/10 mg = 0,13 $ par mg de CBD.

CBD à spectre complet, à large spectre et isolats de CBD

De nombreux produits contiennent du “CBD à spectre complet” et ces produits contiennent souvent une grande quantité de CBD, souvent 500-1000 mg. Le terme “Spectre complet” fait référence au fait que l’extrait contient non seulement des cannabinoïdes, mais aussi d’autres substances végétales potentiellement bénéfiques telles que des terpènes, des flavonoïdes, des acides gras ainsi que bien d’autres composants retrouvés dans la plante. Il peut aussi contenir des quantités appréciables de THC et cette formulation peut être plus efficace pour certaines personnes. Cela représente un ensemble de connaissances qui n’a pas encore fait l’objet de recherches approfondies. Cela ne signifie PAS que le produit contient obligatoirement 500-1000 mg de CBD. Le flacon doit comporter une liste séparée indiquant la quantité de CBD contenue dans chaque capsule ou gélule.

Les formulations à large spectre contiennent tous les constituants végétaux mais pas de THC.

Un isolat de CBD contient du CBD pur. Ces formulations sont disponibles sous forme de gélules mais ont tendance à être sensiblement plus chères en raison du processus de purification requis pour obtenir de l’isolat de CBD. D’autre part, ces produits peuvent être plus faciles à utiliser car vous savez exactement quelle quantité de CBD se trouve dans chaque capsule, ce qui permet de déterminer plus facilement la quantité exacte dont vous avez besoin.

Avantages et inconvénients des capsules

Les capsules et les gélules présentent certains avantages distincts par rapport à, par exemple, une huile ou une teinture de CBD administrée par voie orale.

Les capsules sont :

    • Les personnes qui n’ont pas beaucoup d’expérience avec les herbes (et le CBD est un médicament à base de plantes) sont souvent surprises par le goût et pas nécessairement très agréablement surprises ! Le goût peut être un peu “terreux” pour certains et il faut parfois s’y habituer !
  • Les capsules sont faciles à utiliser
    • Avec les huiles et les teintures, il faut doser en utilisant des gouttes et parfois, beaucoup de gouttes ! Avec les capsules, une fois que vous avez trouvé votre dose optimale, il sera beaucoup plus facile de prendre exactement ce dont vous avez besoin.
  • Bien que le CBD ait fait beaucoup de progrès, tout le monde ne se sent pas à l’aise avec son utilisation. Les gélules de CBD ressemblent à n’importe quel autre supplément alimentaire, de sorte que personne ne saura ce que vous prenez.
  • Le CBD peut être pris avec les repas ou entre les repas, mais il est préférable de prendre les capsules avec une grande quantité d’eau. Sachez que la prise de CBD pendant les repas peut retarder l’apparition des effets, car la digestion des aliments ralentit le processus d’absorption.
  • La plupart des gélules sont faites avec de la gélatine, elles ne sont donc pas végétariennes ou végétaliennes, bien qu’elles puissent être casher. Vous devrez peut-être appeler l’entreprise pour déterminer si les gélules sont en adéquation avec vos choix alimentaires. Certaines gélules peuvent être à base de cellulose. Elles sont alors végétariennes et végétaliennes, mais il est préférable d’appeler l’entreprise pour s’en assurer.

En résumé

L’utilisation de CBD sous forme de capsules a de nombreux avantages et c’est peut-être la meilleure approche pour nombre d’entre vous. La qualité est importante, que vous preniez du CBD sous forme d’huile, de capsule ou à application topique. Vérifiez donc les tests effectués par les laboratoires indépendants, la manière dont le CBD est purifié et le prix par mg de CBD. Quelle que soit la forme de CBD que vous prenez, nous essaierons de vous fournir les informations les plus récentes à son sujet et nous vous présenterons aussi les produits de qualité, actuellement disponibles sur le marché.

References

  1. Crippa JA, Guimarães FS, Campos AC, Zuardi AW. Translational Investigation of the Therapeutic Potential of Cannabidiol (CBD): Toward a New Age. Front Immunol. 2018;9:2009. doi:10.3389/fimmu.2018.02009
  2. Crippa, José Alexandre S et al. Cannabis and anxiety: a critical review of the evidence. Human psychopharmacology 24 7 (2009): 515-23 .
  3. Babson, KA., Sottile, J., Morabito. Cannabis, Cannabinoids, and Sleep: a Review of the Literature, Curr Psychiatry Rep 2017; 19: 23. doi: 10.1007/s11920-017-0775-9
  4. Mechoulam, R., Hanus, L., The cannabinoids: An overview. Therapeutic implications in vomiting and nausea after cancer chemotherapy, in appetite promotion, in multiple sclerosis and in neuroprotection. Pain Res Manage 2001;6 (2): 67.
  5. Blair, RE., Deshpande, LS., DeLorenzo,RJ. Cannabinoids: is there a potential treatment role in epilepsy?, 2015. Expert Opinion on Pharmacotherapy, 16:13, 1911-1914, DOI: 10.1517/14656566.2015.1074181
  6. Nadulski, T., et al, Randomized, Double-Blind, Placebo-Controlled Study About the Effects of Cannabidiol (CBD) on the Pharmacokinetics of D9-Tetrahydrocannabinol (THC) After Oral Application of THC Verses Standardized Cannabis Extract.Ther Drug Monit, 2005; 27(6): 799.
  7. Gallily, R. , Yekhtin, Z. and Hanuš, L. (2015) Overcoming the Bell-Shaped Dose-Response of Cannabidiol by Using Cannabis Extract Enriched in Cannabidiol. Pharmacology & Pharmacy, 6, 75-85. doi: 10.4236/pp.2015.62010.
  8. Carter, GT., et al., Medicinal cannabis: Rational guidelines for dosing. IDrugs 2004; 7(5):464-470
  9. Devinsky, O., et al Randomized, dose-ranging safety trial of cannabidiol in Dravet syndrome. Neurology. 2018;90:e1204-e1211. doi:10.1212/WNL.0000000000005254
  10. D. R. Blake, P. Robson, M. Ho, R. W. Jubb, C. S. McCabe, Preliminary assessment of the efficacy, tolerability and safety of a cannabis-based medicine (Sativex) in the treatment of pain caused by rheumatoid arthritis, Rheumatology, Volume 45, Issue 1, January 2006, Pages 50–52, https://doi.org/10.1093/rheumatology/kei183
  11. Miller, RJ., Miller, RE. Is Cannabis and effective treatment for joint pain?Clinical and Experimental Rheumatology. 2017:35 (Supple 107);S59.
  12. Wallace MS, Marcotte TD, Umlauf A, Gouaux B, Atkinson JH. Efficacy of Inhaled Cannabis on Painful Diabetic Neuropathy. J Pain. 2015;16(7):616–627. doi:10.1016/j.jpain.2015.03.008
  13. Langford, RM., et al, A double-blind, randomized, placebo-controlled, parallel-group study of THC/CBD oromucosal spray in combination with the existing treatment regimen, in the relief of central neuropathic pain in patients with multiple sclerosis. J Neurol. 2013; Apr;260(4):984-97. doi: 10.1007/s00415-012-6739-4.
  14. Ward, SJ. et al, Cannabidiol inhibits paclitaxel-induced neuropathic pain through 5-HT1A receptors without diminishing nervous system function or chemotherapy efficacy. 2014:British Journal of Pharmacology. 171: 636–645
  15. Crippa, José Alexandre S et al. “Cannabis and anxiety: a critical review of the evidence.” Human psychopharmacology 24 7 (2009): 515-23 .
  16. Tringale, R., Jensen, C., Cannabis and Insomnia.O’Shaughnessy’s. 2011:31.—
  17. Mechoulam, R., Hanus, L., The cannabinoids: An overview. Therapeutic implications in vomiting and nausea after cancer chemotherapy, in appetite promotion, in multiple sclerosis and in neuroprotection. Pain Res Manage 2001;6 (2): 67.
  18. https://www.arthritis.org/living-with-arthritis/treatments/natural/supplements-herbs/cannabidiol-oil.php
VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE !
A propos des auteurs
Dr. Zora DeGrandpre practices naturopathic medicine (home visits) in rural Washington and is a professional medical and scientific writer and editor, specializing in naturopathic, functional, botanical and integrative medicine. Dr. DeGrandpre has degrees in drug design, immunology and natural medicine and has extensive research experience in cancer and molecular immunology. In her practice, Dr DeGrandpre has found the use of CBD with elderly patients and others to be safe and clinically effective. She brings to all her writing a straightforward approach that is accurate, clear and authentic.
Gleb Oleinik
Gleb Oleinik
CBD Journalist
Gleb Oleinik is a freelance health writer and Journalist from Vancouver, Canada. He’s read thousands of research studies about various supplement ingredients, enabling him to translate complex health information into simple language. Gleb specializes in CBD and has personally tried and reviewed dozens of CBD products. He’s knowledgeable about the ins and outs of the CBD industry as well as the science and research behind this popular natural remedy.
Leonard Haberman
Leonard Haberman
MD & Chemist
Dr. Leonard Haberman is a physician and chemist who has been involved in solving chemical and medical problems for 43 years. He graduated from New York University as a dual major in chemistry and biology and went on to obtain a PhD in chemistry from the University of Minnesota where his focus was synthetic methods. He spent 18 years with the Shell organization, working in a mixture of technical and business roles. He returned to the university in 2005, graduating with an MD degree in 2009. He has published in the open literature and in the proprietary literature of the Shell organization. He holds two patents and currently works as a consultant, assisting clients with projects within the disciplines of medicine and chemistry that have potential business applications.
CBD capsules
Nous suivre
Clause de non-responsabilité
Tout le contenu du site LeafReport, tels que les écrits, graphiques, images et tout autre matériel présenté sur le site de LeafReport a été créé à des fins informationnelles uniquement. Le contenu n'est pas destiné à remplacer l'avis d'un professionnel de santé, un diagnostique, ou un traitement. Consultez toujours l'avis de votre médecin traitant ou d'un autre professionnel de santé pour toute question concernant votre condition médicale. Ne négligez pas l'avis d'un professionnel de santé ou ne retardez pas votre visite chez le médecin en raison d'un élément que vous avez lu sur le site LeafReport !