Comment “Commencer Bas et Augmenter Doucement” – Déterminer les Dosages

L’une des plus importantes questions qui se trouve au cœur de la recherche sur le CBD est “comment le doser”. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine, mais LeafReport peut vous donner quelques conseils pratiques utiles à ce sujet. Qu’est-ce que le CBD ? Le CBD, ou cannabidiol, est un […]
Rédigé par 
Zora Degrandpre, MS, ND.
|Dernière mise à jour:

L’une des plus importantes questions qui se trouve au cœur de la recherche sur le CBD est “comment le doser”. Il y a encore beaucoup de travail à faire dans ce domaine, mais LeafReport peut vous donner quelques conseils pratiques utiles à ce sujet.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD, ou cannabidiol, est un cannabinoïde non enivrant dérivé du chanvre, un proche ou encore un “cousin” du cannabis et de la marijuana. Il ne vous fera pas planer, mais peut vous aider à résoudre de nombreux symptômes tels que la douleur, les troubles du sommeil, l’inflammation, la dépression, l’anxiété et peut aider les systèmes nerveux, digestif, immunitaire et cardiaque dans leur fonctionnement. Les effets secondaires apparaissent relativement rarement mais peuvent inclure la sécheresse buccale, la diarrhée, la fatigue, la somnolence et les changements d’appétit. Consultez toujours un médecin et un pharmacien compétents si vous envisagez de consommer du CBD, car ce dernier peut interagir avec les médicaments que vous utilisez déjà.

Doses de départ

Nous vous recommandons généralement de “commencer bas et d’augmenter doucement”, c’est-à-dire de commencer par la plus faible dose possible et, tout en surveillant les réponses de votre corps, d’augmenter très lentement jusqu’à ce que vous atteigniez l’objectif thérapeutique souhaité.

La science ne nous permet pas encore de dire “Commencez avec x mg de CBD”. Il faudra attendre que davantage de recherches soient réalisées pour le déterminer. Nous vous recommandons de “commencer bas et d’augmenter doucement” car il s’agit d’une manière progressive, sûre et régulière de déterminer la dose qui vous convient le mieux — mais cela dépend de votre niveau de patience et de l’attention que vous consacrez à la manière dont votre corps réagit au CBD. La raison principale justifiant cette approche est décrite plus loin dans cet article et l’approche “Commencez Bas et Augmentez Doucement” s’est avérée très utile pour de nombreuses personnes. C’est un moyen sûr de déterminer la dose qui vous conviendra – et cela peut vous faire économiser de l’argent à court et à long terme.

La Plus Faible Dose Possible

Cela dépend, plus ou moins, du « système d’administration » choisi pour le CBD – en d’autres termes, cela dépendra du produit que vous utiliserez : des huiles/tinctures, des comestibles, des capsules ou encore des cigarettes électroniques. À titre d’aparté, les cigarettes électroniques ne sont généralement pas recommandées, sauf lors de problèmes aiguës (qui arrivent de manière soudaine) tels que des douleurs soudaines.

Si la quantité total de CBD d’une bouteille d’huile/de teinture de 30 mL est de 100 mg, chaque mL (compte-gouttes) contiendra :

100 mg/30 mL = 3,33 mg/mL (compte-gouttes)

1 goutte contiendra :

3.33 mg/mL x 1mL/20 gouttes = 0,167 mg/goutte

· Si vous utilisez des huiles ou des teintures, la plus faible dose possible est basée sur la quantité que vous pouvez mesurer avec précision à l’aide d’un compte-gouttes. Il s’agit généralement de 1 mL ou d’environ 20 gouttes. (Pour référence, une cuillère à café fait environ 5 mL, donc une cuillère à café équivaut à 5 compte-gouttes ou encore 100 gouttes).

· Si vous utilisez des capsules ou des gélules, la plus petite dose disponible correspond généralement à 5 mg. De plus, il n’est pas facile de diviser ces produits.

· Si vous utilisez un produit comestible qui peut être coupé en deux ou en quatre, pour déterminer la quantité contenue dans cette moitié ou ce quart, il vous suffit de diviser la quantité totale du produit par 2 ou 4.

· Certaines cigarettes électroniques peuvent être ajustées pour fournir une dose mesurée.

· Avec les produits à application topique, commencez par une quantité de la taille d’un petit pois, puis augmentez tout doucement la quantité.

o Les produits à application topique ont tendance à agir un peu plus rapidement que les autres : il est donc important de savoir si le produit agit dans les 20 à 30 minutes qui suivent son application. Après ce délai, si la douleur est toujours présente, utilisez une quantité légèrement plus importante (de la taille d’un haricot, par exemple). La plupart des gens se sentiront soulagés lorsque la quantité de CBD utilisée sera comprise entre 10 et 50 mg, en fonction de la zone d’application, de l’intensité de la douleur et de la quantité de CBD contenue dans le produit. Il est important de garder à l’esprit qu’avec de nombreux produits à application topique, vous ne saurez pas vraiment quelle quantité de CBD vous utilisez, car il peut être difficile de mesurer avec précision la quantité de gel, de baume ou de lotion que vous utilisez.

Doses de Départ Couramment Utilisées

Avec les huiles et les teintures, vous disposez d’un plus large éventail de doses de départ possibles – il serait raisonnable de commencer avec 10 gouttes (ou, dans l’exemple ci-dessus, 1,67 mg [10 x 0,167 mg/goutte]). Par exemple, si le flacon d’huile/de teinture contient un total de 500 mg (ou 16,67 mg/mL et 0,833 mg/goutte). Une dose de départ raisonnable peut représenter de 1 à 2 gouttes. Les produits comestibles peuvent vous donner une gamme similaire de doses de départ — il est peut-être plus facile d’utiliser un produit comestible que vous pouvez facilement diviser en 2, 3, 4 ou bien davantage de morceaux de taille égale.

N’oubliez pas que si vous êtes une personne de grande taille, vous aurez peut-être besoin de plus de CBD pour que ce dernier soit vraiment efficace, mais le même principe général s’applique : commencez bas et augmentez doucement !

Les produits à application topique peuvent être un peu plus difficiles à utiliser, car la plupart du temps, la quantité totale de CBD correspond à la quantité totale de CBD contenue dans le récipient entier. Comme décrit ci-dessus, il est préférable de commencer avec une quantité de produit à application topique de la taille d’un petit pois et d’augmenter tout doucement la quantité par la suite – de la taille d’un petit pois, vous pouvez passer à la taille d’un haricot, puis à la taille d’une petite pièce de monnaie (par exemple, une pièce de dix cents américains) et à une plus grande pièce de monnaie (par exemple, une pièce de 25 cents américains).

Certains médecins recommanderont une dose initiale légèrement plus élevée – de 5 mg. Si vous choisissez de commencer avec environ 5 mg, dans l’exemple ci-dessus (l’encadré) avec 0,167 mg/goutte, vous commencerez avec 30 gouttes, soit 1,5 compte-gouttes. (5 mg ÷ 0,167 mg/goutte = 29,94 gouttes soit ~ 30 gouttes = 1,5 compte-gouttes).

Pourquoi choisir une dose initiale plus élevée ? Une bonne raison (sans se précipiter pour autant !) serait liée au fait que vous êtes une personne plus grande. Les doses sont souvent calculées en fonction du poids, car les personnes de grande taille ont de manière générale besoin d’une plus grande quantité de substance afin de ressentir un effet. Si vous êtes une personne de grande taille (plus de 100 kg ou 220 livres), il est raisonnable de commencer par une dose initiale légèrement plus élevée — de 5 à 10 mg environ. Plus vous êtes une personne de grande taille, plus vous aurez besoin de CBD pour que ce dernier soit efficace.

Une autre raison rationnelle expliquant le fait de commencer avec une dose initiale plus élevée est, par exemple, que votre dépression, votre anxiété ou vos problèmes de sommeil sont des facteurs importants dans votre vie. C’est compréhensible, mais les autres variables – principalement la façon dont votre corps réagira au CBD – ne peuvent être prédites. Ainsi, même en ayant un problème important que vous essayez de résoudre, commencer par une faible dose (par exemple 5-10 mg) vous permettra de mieux contrôler le processus, de trouver VOTRE meilleur schéma de dosage…. ET de faire des économies à long terme. Si votre médecin vous suggère une dose de départ—suivez son conseil ! Il vous connaît certainement mieux que nous et peut vous proposer une dose initiale raisonnable en fonction de votre état de santé, de vos antécédents médicaux, de votre traitement actuel et de votre poids.

Raison pour laquelle il faut y “aller doucement”

Il est vrai que le processus pour trouver VOTRE “meilleure” dose peut être long. Cependant, cette méthode est recommandée pour plusieurs raisons.

· Actuellement, il n’existe pas assez de recherches solides permettant de donner des directives plus spécifiques.

· Chaque personne peut réagir différemment à une même dose. Cela peut varier en fonction du poids, de l’âge, des autres médicaments utilisés et de l’importance du problème de santé qui est visé. Cela peut également varier étant donné que les individus peuvent traiter de manière différente la même quantité de CBD.

Le CBD est métabolisé par le foie et il existe de grandes différences génétiques entre la façon dont les différents foies peuvent traiter le CBD. Certaines personnes, par exemple, peuvent même avoir ce que l’on appelle des réponses dites “paradoxales” au CBD—au lieu de les aider à dormir, par exemple, le CBD peut les garder éveillées ! Selon mon expérience, cela se produit le plus souvent chez les personnes ayant une prédisposition génétique à l’alcoolisme. La biochimie du corps est une chose merveilleuse—mais il y a encore beaucoup de questions sans réponses. En utilisant cette méthode, vous pouvez savoir avec certitude si le CBD peut vous aider—et trouver VOTRE dosage sans pour autant avoir de potentiels effets indésirables.

· Les effets indésirables couramment rencontrés sont généralement relativement peu fréquents et relativement mineurs. Néanmoins, nous voulons nous assurer que vous réduirez la probabilité d’apparition de ces effets indésirables tout en maximisant les bénéfices potentiels.

· Le surdosage est très rare—la plupart des études ont indiqué que les gens peuvent prendre jusqu’à 1 500 mg de CBD par jour en toute sécurité. Le surdosage de CBD peut entraîner une somnolence extrême, des maux d’estomac, des nausées ou encore des diarrhées, mais aucun décès associé au CBD n’a été signalé (tant que vous n’essayez pas de conduire ou d’escalader une montagne !).[1] Cependant, le surdosage est évidemment quelque chose que vous devriez éviter.

· Nous n’en savons toujours pas assez sur les interactions que le CBD peut avoir avec les médicaments délivrés sur ordonnance.[2] Le CBD, comme toute autre substance que vous ingérez, est traité (détoxifié) par un ensemble d’enzymes hépatiques connues sous le nom de CytP450 (ou simplement P450). Le processus de détoxification du foie comporte deux phases. Au cours de ce processus, une substance peut augmenter la réaction d’un sous-ensemble d’enzymes, ce qui a pour effet de rendre la substance PLUS ou MOINS active. Votre médecin—et surtout votre pharmacien, peuvent tous deux vous aider à connaître les interactions potentielles qui peuvent avoir lieu entre le CBD et VOS médicaments et vous aider à vous y adapter en conséquence. Je ne saurais que trop insister sur le fait que vous devez communiquer pleinement avec votre médecin ET votre pharmacien si vous prenez actuellement d’autres médicaments délivrés sur ordonnance, en particulier ceux qui sont accompagnés d’un « avertissement concernant le pamplemousse », car le CBD et ces médicaments affectent un membre important du groupe P450—le CYP3A4, et peuvent entraîner des interactions importantes.[3]

· Cette approche peut vous faire économiser de l’argent.

Comment “Augmenter doucement” ?

Voici l’approche que je recommande.

· Tout d’abord, écrivez vos objectifs en termes de santé—cela vous permettra de déterminer plus objectivement si ces objectifs ont été atteints. Pensez aussi à tout effet indésirable que vous pourriez ressentir—et à tout bénéfice que vous ressentez !

· En prenant en compte votre “système d’administration”—huiles/tinctures, produits comestibles ou capsules—commencez par la dose la plus faible, attendez au moins une heure, avant de procéder à l’évaluation—vous sentez-vous mieux, pareil ou pire ? Y a-t-il des signes indiquant que le CBD agit à cette dose ? Avez-vous moins mal, êtes-vous somnolent, êtes-vous anxieux ? Si vous ne ressentez rien, répétez la même dose 3 fois par jour pendant au moins 4 jours. Certains recommandent d’attendre au moins une semaine, mais 4 jours semblent un bon compromis entre une véritable évaluation de la réponse de votre corps et une attente trop longue qui vous ferait jeter l’éponge ou passer trop vite à un niveau supérieur.

· Après cette période d’évaluation initiale, si vous sentez que vous devez augmenter la dose, essayez de ne pas l’augmenter de plus d’une fois et demie. Ainsi, si votre dose initiale était de 5 mg, lorsque vous l’augmentez, essayez de ne pas prendre plus de 7,5 mg. Ceci n’est pas un fait basé sur la recherche—mais sur l’expérience clinique. Encore une fois, cela dépendra en grande partie de la méthode d’administration choisie :huiles/teintures, produits comestibles ou encore capsules. Le résultat le plus précis est obtenu avec les teintures ou les produits comestibles, mais le choix vous appartient.

· Prenez à nouveau cette dose, légèrement augmentée, pendant au moins 4 jours et notez les réponses de votre corps.

· Si nécessaire, répétez l’opération jusqu’à ce que vous trouviez la dose qui s’avère être la plus adaptée à vous.

Réflexions finales

Le CBD est une substance très sûre, et de nombreuses personnes peuvent bénéficier de son utilisation.[4] Il n’existe pas de médicaments “miracles”, mais le CBD peut très bien être quelque chose que vous pouvez utiliser et qui peut s’avérer être bénéfique pour vous. L’utilisation de cette approche vous permettra de trouver le dosage qui vous convient, tout en minimisant les effets indésirables et les interactions avec votre/vos médicament(s). Il est TRÈS important que vous trouviez un médecin (et un pharmacien) compétent pour vous aider dans ce processus, en particulier si vous prenez d’autres médicaments. N’oubliez pas non plus de demander à votre médecin si – une fois que vous aurez trouvé votre “meilleure” dose de CBD—vous pouvez essayer de diminuer la prise d’autres médicaments qui pourraient traiter le même problème.

[1] https://www.openaccessgovernment.org/take-too-much-cbd/71920/#:~:text=The%20general%20consensus%20among%20professionals,disorienting%20side%20effects%2C%20not%20death.

[2] Landmark CJ, Brandl U. Pharmacology and drug interactions of cannabinoids. Epileptic Disorders. 2020 Jan;22:S16-22.

[3] Brown JD, Winterstein AG. Potential adverse drug events and drug–drug interactions with medical and consumer cannabidiol (CBD) use. Journal of clinical medicine. 2019 Jui;8(7):989.

[4] Iffland K, Grotenhermen F. An update on safety and side effects of cannabidiol: a review of clinical data and relevant animal studies. Cannabis and cannabinoid research. 2017 Jun 1;2(1):139-54.

VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE !
Dr. Zora DeGrandpre practices naturopathic medicine (home visits) in rural Washington and is a professional medical and scientific writer and editor, specializing in naturopathic, functional, botanical and integrative medicine. Dr. DeGrandpre has degrees in drug design, immunology and natural medicine and has extensive research experience in cancer and molecular immunology. In her practice, Dr DeGrandpre has found the use of CBD with elderly patients and others to be safe and clinically effective. She brings to all her writing a straightforward approach that is accurate, clear and authentic.

En savoir plus

Nous suivre
Clause de non-responsabilité
Tout le contenu du site LeafReport, tels que les écrits, graphiques, images et tout autre matériel présenté sur le site de LeafReport a été créé à des fins informationnelles uniquement. Le contenu n'est pas destiné à remplacer l'avis d'un professionnel de santé, un diagnostique, ou un traitement. Consultez toujours l'avis de votre médecin traitant ou d'un autre professionnel de santé pour toute question concernant votre condition médicale. Ne négligez pas l'avis d'un professionnel de santé ou ne retardez pas votre visite chez le médecin en raison d'un élément que vous avez lu sur le site LeafReport !