Les différences entre le chanvre et la marijuana

Dans le monde de la botanique, vous pouvez penser que tout est d’ores et déjà bien établi—surtout lorsque cela concerne les plantes qui sont cultivées par les Hommes depuis des milliers d’années ! Cependant, il y a un certain enthousiasme dans le monde de la botanique dû à de nouvelles trouvailles et une meilleure compréhension de la différence entre les plants de chanvre et de marijuana.
Zora Degrandpre
Rédigé par Zora Degrandpre, MS, ND
Dernière mise à jour

Quels sont les définitions légales du chanvre et de la marijuana ?

Un rapport émis par les membres du congrès américain explique que “Cependant, le chanvre et la marijuana sont des formes génétiquement distinctes du cannabis de par leurs utilisations et leur composition chimique ainsi que de par leurs procédés de culture menant à leurs productions. Bien que la marijuana s’apparente le plus souvent aux plantations utilisées pour les substances à effets psychotiques (que ce soit à but médicinal ou récréatif), le chanvre est cultivé afin d’être utilisé dans une grande variété de produits différents, y compris la nourriture et les boissons, les produits cosmétiques, les suppléments alimentaires, les tissus et les vêtements, le papier, les matériaux de construction, et autres produits industriels. Le chanvre et la marijuana ont aussi des définitions légales différentes dans la législation américaine.”

Avant l’arrivée de la loi agricole de 2018 (Farm Bill) aux Etats-Unis, le chanvre et la marijuana étaient l’une comme l’autre considérées comme faisant partie des drogues de l’annexe 1, ainsi définies comme “substances sans utilisation médicale acceptée actuellement et comprenant un haut risque d’abus. Les autres exemples de drogues mentionnées dans l’annexe 1 sont : l’héroïne, l’acide lysergique et diéthylamide (LSD), la marijuana (cannabis), le 3,4-méthylènedioxymétamphétamine (ecstasy), le méthaqualone, et le peyotl.”

Aux Etats-Unis, même si les restrictions ont été allégées par la loi agricole de 2018 (Farm Bill) en ce qui concerne la culture, la production et la commercialisation du chanvre, l’Agence Américaine des Produits Alimentaires et Médicamenteux (FDA) s’occupe du contrôle—et la FDA n’a pas encore déterminé quelles régulations entreront en vigueur concernant le chanvre et les produits dérivés du chanvre tel que le CBD. La FDA est actuellement “en train d’évaluer le système de régulation pour les produits contenant du cannabis ou les composés dérivés du cannabis”

Selon la loi en vigueur, le chanvre est défini en tant que “la plante de Cannabis sativa L. et toute partie intrinsèque à cette plante, y compris les graines de celle-ci et tous les dérivés, extraits, cannabinoïdes, isomères, acides, sels, et sels d’isomères, qu’ils soient cultivés ou non, avec une concentration de Δ-9-tétrahydrocannabinol (Δ-9THC) qui reste inférieure à 0,3 pourcent en prenant pour référence le poids de la matière sèche”. Le chanvre peut être utilisé dans la nourriture, les aliments, les produits cosmétiques, les suppléments alimentaires, les tissus, et bien d’autres produits industriels.

En revanche, la marijuana est définie par la loi ainsi : la “Marijuana” représente toute partie du plant de Cannabis, qu’il soit cultivé ou non ; les graines de celui-ci ; la résine extraite de la plante dans son entièreté, y compris le haschich et l’huile de haschich ; tout composé, production, sel, dérivé, mélange, ou préparation créée à partir de la tige mature (à l’exception de la résine extraite de celle-ci) ; ou des graines stérilisées du plant qui sont incapable de se développer.”

D’un point de vue légal, la principale différence est que le chanvre et tous les produits dérivés du chanvre—le plus souvent le cannabidiol ou CBD—ont étés retirés de l’annexe 1 du Service de répression du trafic de drogue (DEA). La Marijuana, dérivée d’une plante complètement différente, reste cependant sur l’annexe 1 principalement à cause de ses taux de THC ou tétrahydrocannabinol élevés. Pourquoi ? Car le CBD n’a AUCUNE propriété psychoactive alors que le THC oui—de manière simplifiée, le CBD ne vous fera pas “planer” alors que le THC vous fera en effet “planer”.

Le chanvre industriel

Le chanvre a été cultivé à travers le monde depuis des millénaires—des indices indiquent que les humains cultivent le chanvre depuis plus de 10 000 ans. Il semble provenir d’Asie, mais il s’est répandu rapidement en raison de son utilisation dans la nourriture, l’huile et les fibres. C’est l’une des fibres les plus vieilles du monde. Le chanvre est apparu dans l’hémisphère ouest au 16ème siècle et était alors utilisé pour fabriquer cordages, toiles de voiles, et papiers et entrait dans la composition de bien d’autres étoffes. La production de chanvre aux Etats-Unis a été arrêtée essentiellement après la mise en place de la loi sur la taxation de la marijuana (Marihuana Tax Act) de 1938, même si sa production a continué dans d’autres parties du monde. Le production de chanvre a repris durant la 2ème guerre mondiale en raison des besoins de cordages et autres matériaux mais fut rapidement à nouveau interdite.

Il existe de nombreuses théories du complot autour de l’interdiction de la production de chanvre—l’une des théories les plus connues prétend que William Randolph Hearst a insisté sur l’interdiction car il avait peur que le papier créé à partir du chanvre ne remplace le papier fabriqué à partir du bois—et il possédait des parts dans l’industrie du bois. Une autre théorie se concentre sur Andrew Mellon qui était le Ministre des Finances (Secretary of the Treasury) en 1938 et qui avait investi dans les premiers plastiques et les entreprises de fibres synthétiques. Certains affirment que le racisme était la raison première de l’interdiction du chanvre—au début du 20ème siècle, les informations données aux législateurs indiquaient que la marijuana était une substance dangereuse—et la majorité des consommateurs étaient des personnes de couleur. Le film “Reefer Madness”, un classique, expliquaient le concept des “adolescents hors de contrôle” sous l’influence de la marijuana. Quelles que soient les raisons données, l’interdiction sur la production de chanvre était essentiellement le résultat d’une réaction excessive, considérant la marijuana comme une drogue ainsi qu’une mauvaise compréhension de la différence entre marijuana et chanvre. Quels que soient les sentiments à l’égard de la consommation de marijuana en tant que drogue, il est toujours possible d’expliquer que les autres drogues de l’annexe 1 qui comprend l’héroïne, le LSD et l’ecstasy et le peyotl sont bien plus dangereuses.

Figure 1: Affiche du film “Reefer Madness”

A ce jour, le chanvre peut être utilisé dans la production de nourriture, de produits de beauté, de papier, de tissu, de biocarburant, de matériaux de construction, de vêtements, de cordages et de nombreux autres matériaux et produits—y compris le cannabidiol ou CBD. Il a une grande capacité biodégradable et il peut s’avérer être intéressant d’utiliser le chanvre pour remplacer le plastique. Toute la plante peut être utilisée, mais en ce qui concerne l’extraction de CBD, les feuilles (portant les trichomes et les glandes produisant le cannabinoïde) et les tiges sont principalement utilisées.

Vu son utilisation dans l’alimentation et étant la source de l’huile de chènevis, le chanvre est considéré comme très nutritif. Le chanvre est une protéine complète, fournissant tous les acides aminés essentiels. Les graines de chanvre ont un taux élevé de fer, zinc, calcium, soufre, magnésium et potassium et contient des acides gras essentiels de la famille des oméga-3 et oméga-6. Le chanvre est aussi riche en vitamine E, bêta-carotène, vitamines B et stérols végétaux (phytostérols).

L’huile de chènevis est préparée à partir des graines du plant de chanvre et contient uniquement des traces de CBD—les cannabinoïdes sont produits par les plants matures. L’huile de chènevis peut être utilisée comme huile de cuisson nutritive et pour les soins corporels—c’est une huile hydratante qui contient aussi des antioxydants tels que des bêta-carotènes et de la vitamine E.

Le chanvre industriel peut être cultivé sous différents climats et terrains et il est plutôt résistant aux nuisibles et aux maladies. Il est par contre sensible aux maladies fongiques. Il se développe mieux dans les terreaux légers et bien aérés et doit être fertilisé régulièrement.

Une autre différence entre le chanvre et la marijuana est le fait que la marijuana se cultive généralement dans de petites zones contrôlées, souvent des pots individuels—ainsi on utilise le mot “pot” en anglais pour décrire la marijuana. Les plants de chanvre, en revanche, se retrouvent l’un à côté de l’autre—cela encourage la croissance de longues et fines fibres de chanvre.

Encore une différence réside dans les utilisations du chanvre et de la marijuana—le chanvre a de nombreuses utilisations alors que la marijuana a une seule utilisation principale—en tant que drogue. (Se référer au tableau 1 pour un résumé des différences)

Différences phytochimiques entre le chanvre et la marijuana

En ce qui concerne les composés phytochimiques, il existe des différences distinctes—les substances des plants—entre le chanvre et la marijuana. Les principaux composés phytochimiques du Cannabis sont les cannabinoïdes, les terpènes et les phénols (flavonoïdes) ainsi que les acides gras, acides aminés et autres composés comprenant des variantes et des métabolites de ces substances.

La principale différence réside dans le fait que toutes les souches de chanvre contiennent un faible taux de THC tout en contenant un taux élevé de CBD. Ceci est dans les faits le critère sur lequel les botanistes distinguent le chanvre de la marijuana—le chanvre a un rapport CBD sur THC élevé.

Les types de cannabinoïdes retrouvés dans le Cannabis—et pour la majorité, uniquement dans le Cannabis, sont listés ci-dessous et sont convertis par un processus appelé décarboxylation pour devenir des cannabinoïdes plus connus :

  • CBGA (Acide cannabigéronlique) CBG (Cannabigérol)
  • THCA (acide Δ9-tétrahydrocannabinolique acid) THC (Δ9–tétrahydrocannabinol)
  • CBDA (Acide Cannabidolique) CBD (Cannabidiol)
  • CBCA (Acide cannabichroménénique) CBC (Cannabichromène)
  • CBGVA (Acide cannabigérovarinique) CBGV (Cannabigérivarine)
  • THCVA (Acide tétrahydrocanabivarinique) THCV (Tétrahydrocannabivarine)
  • CBDVA (Acide cannabidivarinique) CBDV (Cannabidivarine)
  • CBCVA (Acide cannabichromévarinique) CBCV (Cannabichromévarine)

Pour des raisons qui sont probablement liées aux gènes du chanvre, très peu de THC est produit avec le CBD qui est lui le cannabinoïde le plus présent dans le chanvre.

Figure 2: Un exemple de trichomes de cannabis. Image libre de droits de Psychonaught (talk)

Les cannabinoïdes sont synthétisés principalement dans les trichomes de la partie à fleurs de la plante. Les trichomes sont des glandes sur la plante, ressemblant à des cheveux et peuvent aussi être trouvés sur les feuilles et les tiges de la plante.

Différences génétiques

En se basant sur l’analyse génétique, le chanvre et la marijuana ont été reconnus comme deux souches différentes—plus simplement, ce sont deux plantes qui sont de la même famille mais plus cousines que sœurs. Un récent rapport sur les différences génétiques a signalé que : “en utilisant 14 031 polymorphismes nucléotidiques (SNPs) retrouvés dans le génotype de 81 échantillons de marijuana et 43 échantillons de chanvre, nous observons que la marijuana et le chanvre sont différents au niveau de leur génome, ce qui démontre bien que ces populations ne se différencient pas uniquement de par leurs gènes responsables de la production de THC.” En d’autres mots, le chanvre et la marijuana sont des plantes bien différentes—mais ces différences sont plus que juste des différences de production de THC. Ces différences génétiques sont à la base de la classification botanique de différentes souches de plantes.

Comment le chanvre et la marijuana sont devenus si génétiquement distincts ? La réponse réside dans la culture sélective des plantes. Le chanvre a été sélectionné pour la robustesse de ses fibres, sa valeur nutritionnelle et pour sa grande capacité de production. Une forte production de CBD semble être fortuite. Lorsque les Frères Stanley, fondateurs de Charlotte’s Web, faisant partie des premiers producteurs de produits à base de CBD ont tout d’abord réalisé que leurs plantes produisaient une grande quantité de CBD, ils pensaient alors qu’ils avaient fait une erreur—qui voudrait d’une plante produisant du CBD ? Par contre, la Marijuana a été sélectionnée pour sa production de THC. De nos jours, la variété de marijuana contenant le taux de THC le plus élevé est “The White” avec en moyenne un taux de THC de 24,3%. A l’autre extrémité, une souche peut contenir 3% de THC—10 fois plus que la quantité autorisée dans les produits à base de CBD.

Quelles sont les différences entre le CBD et le THC ?

Au niveau chimique, le CBD et le THC sont tous deux des cannabinoïdes—mais plutôt deux molécules distinctes. Les différences peuvent être observées sur la figure 3 et sont mises en évidence par des cercles jaunes. Cela peut sembler être une faible différence, mais le corps humain fait très bien la différence—et, plus important, réagit différemment en présence de CBD et de THC.

La principale différence est que le CBD n’est pas psychoactif et ne vous fait pas planer alors que le THC est responsable pour le fameux effet “high” de la marijuana.

Le CBD et le THC se lient à différents récepteurs dans le corps—et ces récepteurs, connus sous les noms de CB1 et CB2 se retrouvent à divers endroits dans le corps. Le THC se lie aux récepteurs CB1 (retrouvés principalement dans le cerveau et la moelle épinière) et produit un sentiment d’euphorie. Par contre, le CBD se lie aux récepteurs CB2 qui se trouvent sur les cellules immunitaires, les cellules du système nerveux périphérique et du système digestif. Cependant, la liaison entre le CBD et le récepteur CB2 est plus subtil—il change la conformation du récepteur et il peut ainsi modifier sa fonction.

Figure 3: La structure chimique du THC et du CBD. Les différences dans la structure sont mises en valeur par les cercles jaunes.

Huiles et autres produits dérivés du chanvre ou de la marijuana

Huiles de chanvre

Vous avez peut-être déjà vu des produits tels que l’huile de chanvre, l’huile de chènevis, l’huile de CBD et bien d’autres encore. Y-at-il des différences entre chacune d’entre elles ? Oui—et celles-ci sont les suivantes :

  • L’huile de chanvre est une huile produite à partir du plant de chanvre dans son entièreté (hormis les racines). Elle a des bienfaits hydratants, nutritifs et est utilisée en cuisine. Elle peut être utilisée en tant que base de mélange pour d’autres produits, y compris pour le CBD. Etant donné qu’il prend en compte la plante dans son entièreté, la teneur en CBD est relativement faible.
  • L’huile de chènevis est une huile obtenue à partir des graines—elle ne contient pas de CBD ou tout au plus une trace infime—pourquoi ? Car seule la plante mature produit du CBD. L’huile de chènevis peut être utilisée en tant que source nutritive ou pour des produits de beauté.
  • L’huile de CBD est obtenue à partir des fleurs et des feuilles des plants de chanvre. Elle contient un taux élevé de CBD (mais ≤0.3% pour le THC). L’huile de CBD peut être complète, contenant ainsi des cannabinoïdes, des terpènes, des phénols et d’autres substances en plus de la faible teneur en THC. L’huile de CBD peut aussi être produite et donner une huile à large spectre pour laquelle la trace infime de THC a été retirée pour ne laisser que les autres cannabinoïdes, les terpènes, les phénols et les autres substances produites par la plantes.

L’huile de cannabis

L’huile de cannabis est aussi connue sous le nom de haschisch et est obtenue à partir de plants de marijuana—et non pas de chanvre. Elle est aussi connue sous le nom de “dabs” ou “BHO” en anglais. La teneur en THC a tendance à varier, mais le THC est le principal cannabinoïde contenu dans le cannabis. C’est en raison du THC que vous allez “planer”.

L’huile de cannabis doit être extraite à partir des bourgeons ou des fleurs des plants de marijuana—et les méthodes d’extraction sont les mêmes que celles utilisées pour l’extraction du CBD—par solvant ou en utilisant l’extraction par CO2. Dans l’appellation “BHO”, le “B” fait référence au butane qui est alors le solvant—cependant, cela peut être risqué vu que le butane peut rester dans l’huile et la contaminer.

L’huile de cannabis peut être consommée par le biais d’une cigarette électronique, par voie orale, administrée de manière topique ou ajoutée aux aliments.

Un résumé sur les différences entre le chanvre et la marijuana

Il existe de nombreuses différences entre le chanvre et la marijuana lorsqu’il est sujet de la chimie, de la génétique et de l’utilisation de ces derniers. Et, les différences entre les principaux cannabinoïdes commercialisés sont aussi importantes—le CBD et le THC—qui se retrouvent dans le chanvre et la marijuana.

La différence essentielle entre le CBD et le THC est le fait que le CBD n’est pas une substance psychoactive alors que le THC l’est. Ces substances ont des structures chimiques et des actions différentes sur le corps. Elles proviennent de deux plantes différentes qui sont en quelque sorte cousines dans la même famille—et si vous avez des cousins/cousines, vous SAVEZ à quel point ils peuvent être différents !

Le Tableau 1 est un résumé des principales différences entre le chanvre et la marijuana et entre le CBD et le THC.

Table 1: Un Résumé des Différences entre Chanvre et Marijuana

Chanvre Marijuana
Teneur en THC Faible Élevée (allant de ~3-à 27%, en fonction de la récolte)
Teneur en CBD Elevée Faible
Légal Oui, si la teneur en THC ≤0.3%
  • Aux Etats-Unis, cela dépend de l’Etat. Sur le plan fédéral, ce n’est pas légal
  • Tout dépend du pays
Psychoactive NON OUI
Taille de la Plante
  • 3-4,5 mètres si utilisé pour la production de fibres
  • 1-2,5 mètres si utilisé pour la production de CBD
  • Jusqu’à 1,8-2,5 mètres, souvent plus large que le chanvre car les plants ne sont pas l’un à côté de l’autre
Types de produits
  • Fibres, textiles, matériaux de construction, nourriture, produits de beauté, produits biodégradables, biocarburants
Utilisation médicale et récréative
Parties de la plante utilisées
  • Tout sauf les racines si il est utilisé au niveau industriel
  • Fleurs, bourgeons, et feuilles sont utilisés pour produire du CBD
Fleurs et bourgeons

VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE !
Dr. Zora DeGrandpre practices naturopathic medicine (home visits) in rural Washington and is a professional medical and scientific writer and editor, specializing in naturopathic, functional, botanical and integrative medicine. Dr. DeGrandpre has degrees in drug design, immunology and natural medicine and has extensive research experience in cancer and molecular immunology. In her practice, Dr DeGrandpre has found the use of CBD with elderly patients and others to be safe and clinically effective. She brings to all her writing a straightforward approach that is accurate, clear and authentic.

En savoir plus

Les sélections Leafreport pour la meilleure huile de CBD
Nous suivre
Clause de non-responsabilité
Tout le contenu du site LeafReport, tels que les écrits, graphiques, images et tout autre matériel présenté sur le site de LeafReport a été créé à des fins informationnelles uniquement. Le contenu n'est pas destiné à remplacer l'avis d'un professionnel de santé, un diagnostique, ou un traitement. Consultez toujours l'avis de votre médecin traitant ou d'un autre professionnel de santé pour toute question concernant votre condition médicale. Ne négligez pas l'avis d'un professionnel de santé ou ne retardez pas votre visite chez le médecin en raison d'un élément que vous avez lu sur le site LeafReport !