Les vrais effets bénéfique de l’huile de CBD sur la santé expliqués

La popularité du cannabidiol (CBD) et son utilisation par les consommateurs sont en hausse sur le marché américain. Les experts de l’industrie prévoient que la part des recettes provenant du CBD atteindra 16 milliards de dollars aux États-Unis d’ici 2025. Le CBD est le deuxième ingrédient actif le plus important des plants de cannabis (marijuana). Depuis de nombreuses années, il représente une part importante de la marijuana médicale. Il est extrait directement du plant de chanvre, un cousin du plant de cannabis et il est utilisé dans de nombreux produits tels que les aliments, les bonbons et les huiles. Mais quels sont les véritables avantages du CBD ?
Rédigé par 
Diana Rangaves, PharmD, Clinical Consultant, Google Scholar.
|Dernière mise à jour:

Le cannabidiol, ou CBD, est déjà une industrie d’un milliard de dollars, avec des études indiquant qu’elle pourrait même atteindre jusqu’à 20 milliards de dollars d’ici le milieu de la prochaine décennie. On estime qu’un quart des américains ont déjà essayé le CBD. Un américain sur sept utilise le CBD quotidiennement et ces chiffres sont en constante augmentation. En 2018, les États-Unis ont adopté la loi agricole (Farm Bill), qui autorise la culture de chanvre industriel, qui est la principale source de CBD. Le suivant est le cannabis, qui est également légal à un certain degré dans 33 États. Aux États-Unis, les résultats de l’élection de 2020 se termineront probablement par la légalisation du cannabis dans de nombreux autres États.

Outre sa légalisation récente, le CBD s’est généralisé en raison des déclarations faisant état de ses bienfaits potentiels pour la santé. Il est utilisé pour traiter l’épilepsie et les crises d’épilepsie, l’anxiété, la dépression, les troubles du sommeil, la douleur chronique, l’arthrite et l’inflammation, les maladies de la peau, le sevrage des opioïdes, et la liste est encore longue. Des recherches cliniques supplémentaires sont nécessaires pour fournir des preuves concluantes sur les bienfaits du CBD pour la santé. Toutefois, les recherches menées jusqu’à présent semblent prometteuses. Ainsi, un médicament à base de CBD a déjà été approuvé par la FDA pour le traitement des formes graves d’épilepsie après avoir mené des études scientifiques approfondies.

Qu’est-ce que le CBD ?

Le CBD est l’une des molécules actives (appelées cannabinoïdes) retrouvées dans la marijuana. Le cannabinoïde le plus connu est le THC. Cependant, contrairement au THC, le CBD est non psychoactif et non toxique, ce qui signifie qu’il ne vous fait pas “planer”. Le CBD est également un cannabinoïde que l’on retrouve dans le chanvre. La marijuana et le chanvre sont tous deux des plants de cannabis, mais la marijuana contient généralement entre 5 et 20 % de THC, alors que le chanvre n’en contient que 0,3 % ou moins. Le CBD est extrait de la marijuana ou du chanvre. Lorsqu’il est extrait de la marijuana, le CBD peut contenir un peu de THC, mais pas assez pour vous intoxiquer.

Comment fonctionne le CBD ?

Lorsqu’une substance pénètre dans l’organisme, elle interagit avec des récepteurs pour créer des réponses physiologiques. Le corps humain contient des récepteurs cannabinoïdes, qui font partie de notre système endocannabinoïde. Notre système nerveux comprend les récepteurs cannabinoïdes CB1 et CB2. Et, ce sont ces récepteurs qui se lient au THC pour modifier notre mémoire, notre concentration et nos perceptions, nous donnant ainsi l’impression de “planer”. Contrairement au THC, le CBD ne se lie pas au CB1. Il se lie cependant faiblement au CB2 et préfère se lier ou interagir avec de nombreux autres récepteurs.

Par exemple, le CBD se lie à nos récepteurs sérotoninergiques. La sérotonine contrôle notre humeur, notre sommeil et notre sensation de la douleur. Il se lie aussi à nos récepteurs vanilloïdes, qui ont un impact sur la perception de la douleur et l’inflammation. Nos récepteurs orphelins sont impliqués dans la réabsorption et la densité des os, la régulation de la pression sanguine et la migration des cellules cancéreuses et peuvent être influencés par le CBD.

L’effet du CBD sur l’organisme est beaucoup plus complexe et général que ces seules propriétés, c’est la raison pour laquelle le CBD est susceptible d’aider à traiter un si grand nombre d’affections. Jusqu’à présent, la recherche a montré que le CBD cible plus de 65 zones du corps..

Les avantages du CBD sur la santé

Le CBD est utilisé pour ses bienfaits dans le domaine médical depuis des milliers d’années, bien avant qu’il ne soit enregistrée sur notre radar contemporain. Il peut avoir un effet sur une grande partie des récepteurs et des systèmes de notre corps, ce qui rend la liste des différentes utilisations thérapeutiques potentielles du CBD si longue. Le mot “potentiel” doit être pris au sérieux ; cependant, des recherches supplémentaires doivent être menées avant que les bienfaits du CBD sur la santé puissent être confirmés. Ces recherches sont en grande partie en cours, et il ne faudra peut-être pas longtemps avant d’obtenir une confirmation montrant que le CBD a un effet positif sur notre santé. Les informations ci-dessous ne doivent jamais remplacer l’ordonnance d’un médecin. Les utilisateurs de CBD doivent consulter leur médecin avant d’en prendre.

Anxiété

Le CBD est utilisé pour traiter l’anxiété car il se lie aux récepteurs sérotoninergiques dans le cerveau, ce qui aide à réguler l’humeur. Un faible niveau de sérotonine est associé à l’anxiété. Une petite étude réalisée par le NCBI a conclu que l’utilisation du CBD diminuait l’anxiété chez une grande majorité des patients, 57 sur 72 patients au total, soit 79 pour cent. Le National Institute of Drug Abuse (NIDA) a trouvé que le CBD était un traitement efficace contre l’anxiété généralisée chez les rats. Une étude publiée dans le Journal of Psychopharmacology a révélé que le CBD réduisait le niveau d’anxiété chez les personnes souffrant de phobie sociale. Plusieurs études ont également rapporté que le CBD pouvait aider à traiter les symptômes du SSPT. De plus, des preuves anecdotiques en général suggèrent que le CBD est très efficace pour réduire l’anxiété.

Dépression

L’effet du CBD sur les récepteurs sérotoninergiques de l’organisme indiquerait que le CBD est susceptible de pouvoir traiter la dépression. Cependant, peu de recherches ont été menées sur le CBD en tant que traitement potentiel pour la dépression. Une étude réalisée par le NCBI sur des souris a montré que le CBD peut avoir des effets antidépresseurs car il agit sur le récepteur sérotoninergique 5-HT (2A). Une autre étude scientifique réalisée par le NCBI sur des rats a montré que l’efficacité du CBD dans le traitement de la dépression dépend des niveaux de sérotonine déjà présents dans le cerveau. Ceci vient s’ajouter à de nombreux rapports anecdotiques sur l’utilisation du CBD pour traiter efficacement la dépression.

Douleur

Les recherches montrent que le CBD est plus couramment utilisé dans le traitement de la douleur. Des études sur les animaux ont montré que le CBD est efficace en tant qu’analgésique et anti-inflammatoire, mais peu de recherches ont à ce jour été réalisées sur les humains. On pense alors que les propriétés anti-douleur du CBD sont liées à la façon dont le CBD se lie aux récepteurs endocannabinoïdes. La plupart des rapports sur l’efficacité du CBD dans le traitement de la douleur et des douleurs chroniques sont pour l’instant uniquement anecdotiques.

Sommeil

De plus en plus de recherches indiquent que le CBD peut aider à traiter les troubles du sommeil, tels que l’insomnie et les troubles de l’endormissement. Son interaction avec la sérotonine et les récepteurs GABA semble être un facteur important. La sérotonine régule directement le sommeil et les récepteurs GABA réduisent l’activité cérébrale, ce qui peut donc aider à se relaxer. L’anxiété peut jouer un rôle important chez les personnes qui n’arrive pas à dormir, de sorte qu’indirectement, toute aide apportée par le CBD pour atténuer l’anxiété peut également avoir une influence positive sur les troubles du sommeil.

Epilepsie

Des recherches concluantes montrent que le CBD réduit de manière considérable les crises d’épilepsie, en quantité ainsi qu’en intensité. Les personnes épileptiques présentent des mouvements anormaux dans leurs canaux sodiques, ce qui entraîne un fonctionnement erratique des cellules cérébrales et peut provoquer des crises. Le CBD empêche ce déclenchement erratique, ce qui le rend efficace dans le traitement de l’épilepsie. Un médicament à base de CBD, appelé Epidiolex, a d’ores et déjà été approuvé par la FDA pour traiter des formes graves d’épilepsie. D’autres recherches sont en cours ayant pour but de comprendre la manière dont le CBD peut être utilisé pour traiter les autres formes d’épilepsie.

Maladie neurodégénérative

Les maladies neurodégénératives telles que les maladies d’Alzheimer, de Parkinson et d’Huntington pourraient être évitées grâce au CBD, en grande partie grâce à ses propriétés anti-inflammatoires. Le CBD possède des propriétés antioxydantes et neuroprotectrices qui peuvent également contribuer à la prévention de ces maladies. En effet, les recherches se poursuivent, et le CBD semble prometteur dans la prévention des maladies neurodégénératives.

Arthrite

La capacité prometteuse du CBD à traiter la douleur et l’inflammation pourrait être utilisée dans le traitement de l’arthrite. Une étude a montré que l’application topique de CBD réduisait l’occurrence et l’intensité de la douleur arthritique chez les rats. Une autre étude réalisée sur des animaux a montré que le CBD appliqué topiquement peut bloquer l’inflammation précoce qui conduit au développement de l’arthrose. Des études cliniques sur l’homme sont encore nécessaires pour savoir comment appliquer le CBD pour aider les personnes souffrant d’arthrite.

Diabète

Selon le Diabetes Council, les recherches indiquent que les propriétés anti-auto-immunes du CBD pourraient contribuer à diminuer l’occurrence et à retarder l’apparition du diabète de type I. Le CBD peut prévenir les dommages causés aux cellules responsables de la production d’insuline pour permettre de garder un métabolisme normal du glucose, comme le montrent les études cliniques. Cependant, des études menées sur des souris ont montré que le CBD a été capable de faire reculer le diabète de type I à un stade précoce. En ce qui concerne le diabète de type II, les effets anti-inflammatoires du CBD pourraient aider à diminuer la résistance à l’insuline, car cette résistance est due à une inflammation chronique qui fait progresser la maladie. Cependant, le CBD pourrait être capable de corriger un déséquilibre endocannabinoïde qui rend difficile la perte de poids, et il est impératif de perdre du poids pour traiter le diabète de type II. D’autres études cliniques sont nécessaires pour comprendre et utiliser pleinement le CBD dans le traitement du diabète.

Peau

L’inflammation est à l’origine de nombreux problèmes de peau. Les propriétés anti-inflammatoires potentielles du CBD peuvent alors être utilisées comme traitement topique pour les maladies inflammatoires de la peau comme le psoriasis, l’eczéma et l’acné. Des rapports anecdotiques confirment ces affirmations, mais une fois de plus, il est important de poursuivre les recherches pour vraiment confirmer que le CBD permet de soulager les personnes souffrant de troubles cutanés.

Os

Une étude menée par des chercheurs de l’université de Tel-Aviv et de l’université hébraïque montre que le CBD aide à guérir les fractures osseuses de manière significative. Alors que l’étude a été menée sur des rats, le processus de guérison s’est amélioré après seulement huit semaines. D’autres recherches menées par la même équipe ont montré que le CBD pouvait favoriser la formation osseuse et réduire la perte osseuse, des processus qui aideraient donc à combattre l’ostéoporose ainsi que les maladies liées aux os en général. Ceci est largement lié aux propriétés anti-inflammatoires du CBD et au fait que les tissus osseux sont régulés par des cannabinoïdes. Des recherches cliniques sur l’homme doivent encore être réalisées pour confirmer les résultats de ces études préliminaires.

Sclérose en plaques

La sclérose en plaques (SEP) est une maladie du système nerveux central qui est associée à de la spasticité musculaire, l’inflammation, la douleur, la fatigue et la dépression et entraîne souvent une diminution importante de la mobilité. Le manque d’options thérapeutiques efficaces a conduit à l’utilisation du cannabis comme médecine alternative pour gérer les symptômes de la SEP. Cependant, une étude récente a montré que le CBD peut à lui seul réduire de nombreux symptômes de la sclérose en plaques, notamment la douleur, la spasticité et la fatigue, et peut aussi améliorer la mobilité. Il existe également de nombreuses preuves anecdotiques qui indiquent que le CBD est un traitement efficace pouvant être utilisé pour la sclérose en plaques.

Autres utilisations préventives du CBD

Des études précliniques montrent que le CBD pourrait avoir des propriétés anticancéreuses qui peuvent prévenir le cancer grâce à ses propriétés antioxydantes, anti-inflammatoires et d’inhibition de la migration des cellules immunitaires.

L’obésité est responsable de la propagation du récepteur cannabinoïde CB1 à travers le corps, en particulier dans les tissus adipeux. Le CBD n’interagit pas directement avec les récepteurs CB1, mais il joue un rôle à la fois dans le blocage et l’activation de ces récepteurs. Par conséquent, le CBD peut avoir un effet sur les fonctions métaboliques, en réduisant l’appétit et stimulant la perte de poids pour prévenir l’obésité en premier lieu en désactivant le récepteur CB1.

Le CBD a un effet antioxydant et anti-inflammatoire qui pourrait contribuer à réduire le risque de maladies cardiovasculaires et d’affections associées. Une étude réalisée en 2009 sur des rats a montré que le CBD peut réduire l’hypertension artérielle, et une étude réalisée en 2017 sur des êtres humains en bonne santé a montré que le CBD peut également réduire la pression artérielle. Ces deux études ont été réalisées dans des conditions très stressantes. Cependant, une publication de 2017 a montré que le CBD n’était pas efficace pour faire baisser la pression sanguine dans des conditions normales.

Le CBD en tant qu’alternative aux médicaments actuels

Un grand nombre de personnes considèrent que le CBD est une prometteuse alternative aux médicaments prescrits actuellement qui se sont avérés dangereux, qui créent une dépendance ou qui ont d’autres effets secondaires graves. Par exemple, la crise mondiale des opioïdes affecte des millions de personnes chaque année, dont un grand nombre meurent, et elle est due en grande partie à l’utilisation de médicaments opioïdes créant une dépendance en tant qu’analgésique. Les personnes souffrant de troubles du sommeil et d’anxiété se voient également prescrire des médicaments qui ont malheureusement tendance à s’accompagner de leurs propres effets secondaires potentiellement dangereux. Grâce à des études plus approfondies, le CBD pourrait constituer une alternative sûre et efficace à ces médicaments actuellement présents sur le marché.

Effets indésirables et risques

L’utilisation de produits à base de CBD n’est pas sans risques, bien qu’ils soient relativement mineurs. Cela est d’autant plus vrai que de nombreux médicaments actuellement prescrits ont des effets beaucoup plus graves. Le CBD peut provoquer des effets secondaires tels que la somnolence, la fatigue, la sécheresse buccale, la diarrhée, l’irritabilité et la diminution de l’appétit. Il peut aussi interagir avec d’autres médicaments tels que les anticoagulants.

La plus grande problématique en ce qui concerne le CBD actuellement est qu’il n’est toujours pas réglementé par la FDA. Cela revient à mettre la sécurité et la pureté du CBD en péril, car les fabricants de CBD peuvent introduire des éléments et des contaminants inconnus et potentiellement dangereux dans le produit. En 2017, à Salt Lake City, plusieurs personnes ont été admise à l’hôpital inconscientes, avec des convulsions, et généralement agitées ou confuses après avoir consommé du Yolo CBD. Un test a révélé que le produit ne contenait aucun CBD, juste un cannabinoïde synthétique appelé 4-CCB. D’autres tests effectués sur des produits à base de CBD ont révélé d’autres cannabinoïdes synthétiques dangereux qui provoquent paranoïa et crises de panique. Ces exemples sont des cas plutôt extrêmes, mais ce n’est pas tout.

Les tests réalisés sur les produits à base de CBD aux États-Unis ont révélé d’autres problèmes, le principal étant que l’étiquette sur les produits à base de CBD indiquait une quantité de CBD différente de celle réellement contenue dans le produit. Un autre problème important est que le CBD contient des contaminants chimiques tels que des métaux lourds et des pesticides, selon les tests de la FDA.

Le fait qu’il n’existe pas à ce jour de doses thérapeutiques efficaces connues pour le CBD à usage médical est un autre risque potentiel à prendre en considération.

Comment choisir un produit à base de CBD

Etant donné le manque de réglementation sur les produits à base de CBD, il est très important de trouver une marque fiable et sûre. Il existe en effet des marques fiables, mais il faudra attendre que des recherches sur les produits soient réalisées afin de déterminer la qualité de la source. Consultez cette liste énumérant les principaux paramètres à prendre en compte lorsque l’on achète un produit à base de CBD.

a. Est-ce que le CBD est pur ?

Les tests de laboratoire sont les seuls à pouvoir vous indiquer si votre produit à base de CBD est pur. Pur signifie qu’il ne contient aucun pesticide, herbicide, solvant et autres éléments ne figurant pas sur l’étiquette, comme les cannabinoïdes synthétiques ou d’autres drogues.

b. Quelle est sa puissance ?

L’étiquette doit indiquer la concentration de CBD du produit, que vous l’achetiez sous forme d’huile, de produit comestible, de comprimé ou autre. Par exemple, si vous achetez des bonbons à base de CBD, l’étiquette doit indiquer le nombre de milligrammes de CBD contenus dans chaque bonbon. Si vous achetez de l’huile de CBD, l’étiquette doit indiquer la concentration afin que vous sachiez combien de milligrammes de CBD se trouvent dans une goutte.

c. Est-il pur ?

Certains produits à base de CBD sont dérivés de la marijuana plutôt que du chanvre, et dans ce cas, il se peut que votre produit contienne du THC. Voilà pourquoi la source du CBD, chanvre ou marijuana, doit être indiquée sur l’étiquette.

d. Est-il testé par une tierce partie ?

Certaines entreprises disposent de laboratoires pour tester leurs produits. Les tests effectués par des laboratoires indépendants offrent une plus grande transparence. Si un produit à base de CBD porte une étiquette indiquant “testé par une tierce partie”, cela signifie qu’un laboratoire indépendant a testé ces produits pour en déterminer la pureté. Elles correspondent alors aux marques de CBD les plus fiables.

e. L’entreprise a-t-elle une bonne réputation ?

Plus le site internet d’une entreprise et l’étiquette mentionnent des informations sur le produit à base de CBD, mieux c’est. Outre le label “testé par une tierce partie”, les entreprises réputées afficheront la liste des ingrédients, indiqueront la source (par exemple, le pays d’origine, voire l’exploitation agricole concernée, s’il s’agit d’un produit biologique, etc). En général, si le label ne dit pas “biologique”, il est préférable d’en trouver un qui le soit.

f. Comment est-il extrait ?

La méthode de production de votre produit à base de CBD peut s’avérer également importante. Il existe plusieurs méthodes d’extraction possibles. L’extrait réalisé sur le plant dans son entièreté, également appelé “spectre complet”, signifie que vous achetez du CBD qui a été récupéré sur un plant de marijuana qui contient également une certaine quantité de THC. Il contient aussi d’autres cannabinoïdes et terpènes provenant de la plante. Certaines recherches indiquent que le CBD à spectre complet est plus efficace car les différentes parties de la plante fonctionnent ensemble dans votre corps.

L’extraction par méthode d’isolement signifie que le CBD est isolé, donc il n’y a rien d’autre que du CBD dans votre produit. Il n’y a pas de THC dans le CBD qui a été extrait par la méthode d’isolement.

La méthode la plus pure pour extraire le CBD est aussi la plus coûteuse, et c’est l’extraction au CO2. Le procédé utilise du CO2 liquide comme solvant plutôt que des produits chimiques.

Cependant, la méthode la plus couramment utilisée pour l’extraction du CBD est l’extraction à l’éthanol. L’éthanol est le solvant utilisé pour extraire le CBD du plant de cannabis. C’est une méthode rapide et peu coûteuse, mais il peut y avoir des traces d’éthanol dans votre produit.

Ce qu’il faut retenir

Bien qu’internet, ainsi que les entreprises du secteur du CBD, essayerons de vous attirer en vous expliquant les bienfaits du CBD pour la santé, le seul bienfait à avoir été reconnu à ce jour concerne le traitement de certains types d’épilepsie. Cela étant dit, les études préliminaires et les preuves anecdotiques des bienfaits du CBD sur la santé sont nombreuses et prometteuses. La meilleure chose à faire si vous souhaitez utiliser un produit à base de CBD est de vous informer. Soyez sûr de la raison pour laquelle vous voulez l’utiliser, faites des recherches sur les recommandations de dosage et les marques, soyez conscient des risques encourus et consultez votre médecin avant de l’utiliser.

Sources :

U.S. CBD Market Anticipated to Reach $20 Billion in Sales by 2024. (2019). BDS Analytics. Extrait de :

https://bdsanalytics.com/u-s-cbd-market-anticipated-to-reach-20-billion-in-sales-by-2024/

USDA. (2018). 2018 Farm Bill. Extrait de : https://www.farmers.gov/farmbill

Shipman, Matt. (2019). Is Hemp The Same Things As Marijuana. NC State University. Extrait de : https://news.ncsu.edu/2019/02/is-hemp-the-same-thing-as-marijuana/

Maroon, J. and Bost, J. (2018). Review of the neurological benefits of phytocannabinoids. Surgical Neurology International. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5938896/

De Gregorio, D. et al. (2018). Cannabidiol modulates serotonergic transmission and reverses both allodynia and anxiety-like behavior in a model of neuropathic pain. Pain. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6319597/

Ibead Bih, C. et al. (2015). Molecular Targets of Cannabidiol in Neurological Disorders.Neurotherapeutics. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/26264914

Shannon, S. et al. (2019).Cannabidiol in Anxiety and Sleep: A Large Case Series. Perm J. Extrait de :

https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30624194

Volkow, N. (2015). The Biology and Potential Therapeutic Effects of Cannabidiol. NIDA Extrait de :

https://www.drugabuse.gov/about-nida/legislative-activities/testimony-to-congress/2015/biology-potential-therapeutic-effects-cannabidiol

Crippa, J. et al. (2010) Neural basis of anxiolytic effects of cannabidiol (CBD) in generalized social anxiety disorder: a preliminary report. Journal of Psychopharmacology. Extrait de : https://journals.sagepub.com/doi/10.1177/0269881110379283

Bitencourt, R. and Takahashi, R. (2018) Cannabidiol as a Therapeutic Alternative for Post-traumatic Stress Disorder: From Bench Research to Confirmation in Human Trials. Frontiers in Pharmacology. Extrait de :

https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fnins.2018.00502/full

Zanelati, T.V. et al. (2009). Antidepressant-like effects of cannabidiol in mice: possible involvement of 5-HT1A receptors. British Journal of Pharmacology. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC2823358/

Sales, A.J. et al. (2018). Antidepressant-like effect induced by Cannabidiol is dependent on brain serotonin levels.Prog Neuropsychopharmacol Biol Psychiatry. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/29885468

Corroon, J. and Phillips, J. (2018). A Cross-Sectional Study of Cannabidiol Users. Cannabis Cannabinoid Res. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6043845/

Hammell, D.C. et al. (2016). Transdermal cannabidiol reduces inflammation and pain-related behaviours in a rat model of arthritis. HHS Public Access. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC4851925/

Burstein, S. (2015). Cannabidiol (CBD) and its analogs: A Review of their effects on inflammation. ResearchGate. Extrait de :

http://labequipcorp.com/wp-content/uploads/2019/05/CBD_Review_Inflamation_2015.pdf

Lidicker, G. (2018). CBD Oil: Everyday Secrets: A Lifestyle Guide To Hemp-Derived Health and Wellness. Extrait de : https://www.huffpost.com/entry/cbd-sleep-insomnia_n_5b980bd7e4b0511db3e6c4f4

Gaston, T.E. and Szaflarski, J.P. (2018). Cannabis for the Treatment of Epilepsy: an Update. Curr Neurol Neurosci Rep. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30194563

Iuonve, T. et al. (2009). Cannabidiol: a promising drug for neurodegenerative disorders? CNS Neurosci Ther. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/19228180

Cheng, D. et al. (2014). Long-term cannabidiol treatment prevents the development of social recognition memory deficits in Alzheimer’s disease transgenic mice. J Alzheimers Dis. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/25024347

Iuvone, T. et al. (2009). Cannabidiol: A Promising Drug for Neurodegenerative Disorders? ResearchGate. Extrait de :

https://www.researchgate.net/publication/24026087_Cannabidiol_A_Promising_Drug_for_Neurodegenerative_Disorders

Philpott, H. et al. (2017). Attenuation of early phase inflammation by cannabidiol prevents pain and nerve damage in rat osteoarthritis. Pain. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5690292/

Fachetti, L. (2018). Diabetes and Marijuana: A Possible Treatment? The Diabetes Council. Extrait de : https://www.thediabetescouncil.com/diabetes-and-marijuana-a-possible-treatment/

Palmieri, B. et al. (2019). A therapeutic effect of cbd-enriched ointment in inflammatory skin diseases and cutaneous scars. Clin Ter. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pubmed/30993303

American Friends of Tel Aviv University. (2015). No bones about it: Cannabis may be used to treat fractures. ScienceDaily. Extrait de : https://www.sciencedaily.com/releases/2015/07/150716124359.htm

Rudroff, T. and Sosnoff, J. (2018). Cannabidiol to Improve Mobility in People with Multiple Sclerosis. Frontiers in Neurology. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5874292/

Sledzinski, P. et al. (2018). The current state and future perspectives of cannabinoids in cancer biology. Cancer Medicine. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC5852356/

Rossi, F. et al. (2018). Role of Cannabinoids in Obesity. International Journal of Molecular Sciences. Extrait de : https://www.ncbi.nlm.nih.gov/pmc/articles/PMC6163475/

Resstel, L.B.M. et al. (2008). Res5HT1A receptors are involved in the cannabidiolinduced attenuation of behavioural and cardiovascular responses to acute restraint stress in rats. British Journal of Pharmacology. Extrait de : https://bpspubs.onlinelibrary.wiley.com/doi/full/10.1111/j.1476-5381.2008.00046.x

Jadoon, K.A. et al. (2017). A single dose of cannabidiol reduces blood pressure in healthy volunteers in a randomized crossover study. JCI Insight. Extrait de : https://doi.org/10.1172/jci.insight.93760

Sultan, S.R. et al. (2017). A Systematic Review and Meta-Analysis of the Haemodynamic Effects of Cannabidiol. Frontiers in Pharmacology. Extrait de : https://www.frontiersin.org/articles/10.3389/fphar.2017.00081/full

Information sheet on opioid overdose. (2018). World Health Organization. Extrait de :

https://www.who.int/substance_abuse/information-sheet/en/

Gill, L.L. (2019). CBD May Be Legal, But Is It Safe? Consumer Reports. Extrait de : https://www.consumerreports.org/cbd/cbd-may-be-legal-but-is-it-safe/

FDA. (2019). What You Need to Know (And What We’re Working to Find Out) About Products Containing Cannabis or Cannabis-derived Compounds, Including CBD. Extrait de : https://www.fda.gov/consumers/consumer-updates/what-you-need-know-and-what-were-working-find-out-about-products-containing-cannabis-or-cannabis

VOUS AVEZ AIME CET ARTICLE ? PARTAGEZ-LE !
Diana Rangaves
Diana Rangaves
PharmD, Clinical Consultant, Google Scholar
Dr. Diana Rangaves is Doctor of Pharmacy (Pharm D). She graduated from the University of California, San Francisco and specializes in pharmacotherapy management. Diana has a broad range of acute clinical background and ambulatory care. She was an academic college professor; teaching critical thinking, ethics, pharmacology, addiction, behavior patterns, pharmacy, and nursing. As a Clinical Pharmacist, she is focused on chronic or disease state management.

En savoir plus

Nous suivre
Clause de non-responsabilité
Tout le contenu du site LeafReport, tels que les écrits, graphiques, images et tout autre matériel présenté sur le site de LeafReport a été créé à des fins informationnelles uniquement. Le contenu n'est pas destiné à remplacer l'avis d'un professionnel de santé, un diagnostique, ou un traitement. Consultez toujours l'avis de votre médecin traitant ou d'un autre professionnel de santé pour toute question concernant votre condition médicale. Ne négligez pas l'avis d'un professionnel de santé ou ne retardez pas votre visite chez le médecin en raison d'un élément que vous avez lu sur le site LeafReport !